Message de la Chef des affaires judiciaires et la Chef de la direction

Créé en 1988, l’Institut national de la magistrature (INM) est une organisation bilingue et indépendante à but non lucratif qui se consacre à l’élaboration et à la prestation de programmes de formation destinés à tous les juges des tribunaux fédéraux, provinciaux et territoriaux. L’INM travaille en étroite collaboration avec la magistrature, les tribunaux et d’autres organismes se vouant à la formation de la magistrature pour garantir que chaque juge au Canada ait accès à une formation de qualité supérieure.

Avec l’appui d’une petite équipe de professionnels, l’INM met en oeuvre une vaste gamme de programmes qui répondent aux besoins changeants des magistrats canadiens et aux nouveaux enjeux d’importance publique. Nos programmes, qui constituent le cœur de l’activité de formation des magistrats au pays,  portent sur des questions de droit criminel, de droit de la famille et de droit civil; des questions auxquelles fait face la société canadienne contemporaine; la science et la médecine; la Charte; le droit de la preuve; l’administration judiciaire, la gestion des procès et les conférences en vue d’une transaction, ainsi qu’une foule d’autres sujets d’intérêt pour les juges à toutes les étapes de leur carrière. Comme chef de file du développement de la pédagogie liée à la formation des magistrats, nous profitons  des technologies actuelles et nous mettons au point des méthodes novatrices en vue de la prestation de programmes de formation et de la diffusion de ressources pour les juges. Tous les programmes de l’INM tendent à intégrer le droit substantiel, le perfectionnement professionnel et la sensibilisation au contexte social.

En 2003, l’INM a commencé à concrétiser son engagement de collaboration internationale, qui est axée sur le renforcement des capacités des établissements de formation de la magistrature de même que sur la conception et la réalisation de projets de formation des magistrats. Plus de 20 pays perçoivent désormais le Canada comme l’un des grands architectes de la stabilité et de la réforme de leur système judiciaire. Au Pérou, au Vietnam, au Chili, en Jamaïque, au Ghana et en Ukraine, des juges canadiens offrent leurs connaissances spécialisées en matière de formation des magistrats, d’administration des tribunaux, d’éthique, de rédaction de jugements et de réforme juridique. La participation de notre magistrature à des activités internationales est ancrée dans sa réputation d’être socialement sensible, respectueuse de l’éthique et progressive. Le système juridique bilingue et dualiste du Canada est le reflet de sa société multiculturelle et donne à nos juges les antécédents idéaux pour collaborer avec leurs homologues dans le monde. En renforçant les institutions judiciaires, nous pouvons accomplir des progrès dans la lutte contre la pauvreté et favoriser le développement.  

L’INM est fier d’être dirigé par et pour les juges. Ceux-ci jouent un rôle capital dans la genèse, l’élaboration, la conception et la prestation de programmes de formation des magistrats, tâches qui exigent beaucoup de réflexion et d’efforts sur de longues périodes. Notre organisation ne pourrait pas fonctionner sans l’aide et le soutien des membres de la magistrature, de ses associés judiciaires, des membres de son comité de planification et des facultés de droit. Ces juges sont nos leaders en matière de formation. Nous les remercions de leur appui.

The Honourable Justice C. Adèle Kent
Chef des affaires judiciaires

Danielle May-Cuconato
Chef de la direction

Haut de la page